Carnets de Rêves

Dans le Paris du XIXème siècle, entre réalisme et poésie, se croisent le regard insouciant d'une fillette, la folie d'Anna, une fille de joie et un homme isolé du regard des autres.

 

Cette rue entre ombre et lumière est le point de rencontre de trois destins.

 

L'homme, Rufus, défiguré est un mélodiste des rues. Incapable de parler, il transcrit en musique les rêves d'Anna, Gabriella Wright, la fille de joie avec qui il s'est lié d'amitié.

 

Juliette, une petite fille solitaire observe depuis sa fenêtre l'homme, intimidée mais facinée. Elle aussi dessine et écrits ses rêves.

 

Un voyage onirique dans l'inconscient poétique d'êtres exclus.

 

Photo d'ambiance de la rue, Baptiste Gourden, réalisateur donne ses dernières indications de mise en scène à Rufus
Photo d'ambiance de la rue, Baptiste Gourden, réalisateur donne ses dernières indications de mise en scène à Rufus

Décor de la Rue

 

 

La rue était pourtant déserte, mais elle portait déjà en elle toute l'âme de l'histoire...

L'oeil s'y promène, trace des repères dans l'espace, les différentes échoppes: Boucherie, Maraîcher, Barbier, ont pris place pour créer l'illusion sans travestir l'époque.

Décor du Hall de la Maison Close

Décor du Hall de la Maison Close, chaleureux et accueillant: le faste d'antan

Décor Chambre d'Anna

 

Anna est une fille de joie de 28 ans. Elle est fraîche et charismatique.

Elle est d'origine espagnole.

D'une nature positive, elle sait capter les beautés de la vie et tente de les faire partager à son entourage.

Son caractère enjoué provient de son vécu douloureux qui l'a mené à ce métier. Depuis quelques années Anna travaille et vit dans une maison close du vieux Paris. C'est ici qu'elle a rencontré l'homme à qui elle confit son intimité: ses rêves.

C'est une relation fraternelle qui unit ces deux personnes. Entre les mains de cet homme muet, les rêves d'Anna deviennent musique.

Elle devient sa muse.

Ce partage lui donne une raison de vivre, comme une mère pour son enfant.

C'est un personnage beau, joyeux, joueur et paradoxalement mélancolique.

 

 

Décor Chambre de l'Homme

 

Les différentes étapes du décor, pour vieillir les murs, la recette tient dans la toile de jute enduite de plâtre puis tendue sur les feuilles décors.

"La peau de vache" devient alors malléable à loisirs.

Volumes et craquelures sont dégagées, reste à patiner les murs et accessoiriser la chambre de bonne, ambiance XIX.

 

 

Onirique, la lumière fait écho au clair-obscur des sentiments.

 

 

Décor de la chambre de bonne de l'Homme, située au fond d'un couloir de la maison close.

C'est un déraciné, un exilé. Sa musique est pour lui un exutoire.

Il la puisse dans les carnets de rêves d'Anna, un infini  champ de création.

Funambule marchant en équilibre sur la tranche des carnets

que la vie lui offre.

 

 

 

Pour voir la Bande Annonce et le Teaser Making of de "Carnets de Rêves"

Recherches, Accessoires, Customisations

 

J'ai effectué des recherches au préalable sur les styles de l'époque, les ambiances et le graphisme que se soit pour la rue ou pour les intérieurs pour éviter tous anachronisme.

J'ai chiné au hasard des rues, des dépots vente, Emmaüs et autres brocantes, inventorié les différents accessoires pour habiter les lieux.

 

 

 

Je me suis occupée de la customisation des meubles et accessoires pour coller au plus prés au style de l'époque et à l'atmosphère des décors.

 

Photos du film par Jérémie Lortic, photographe plateau

DSC_8143 copy
Fenetre
rue8
Rue1
Rue6
Rue7
rue2
rue5
Rue3
hall3
Hall2
Escalier1
Escalier2
Escalier3
ChambreAnnaDetail
Anna
Chambrehomme2
ChambreHomme10
ChambreHomme11
Rufusdanssachambre
ChambreHomme3
ChambreHomme13
ChambreHomme6
ChambreHomme7
ChambreAnna
ChambreHomme8
Escalier4
Escalier5
Escalier6
Porte